Anolis vert

Publié par Julien le 6 avril 2020

L'anolis vert, ou Anolis carolinensis de son nom scientifique, est un petit lézard originaire du sud-est des Etats-Unis. On le retrouve également au Mexique, aux Bahamas, aux îles Caiïmans ou encore à Hawaï,où il a été importé il y a peu par l'homme.

Cet iguanidé est l'un des plus communs que l'on peut trouver en captivité chez les terrariophiles (amateurs de terrariums).

Tout savoir sur l'anolis vert

Description du lézard anolis vert

Comme son nom le présage, l'anolis vert arbore des couleurs vert vif. Il est également appelé caméléon américain car il est capable de changer sa couleur en devenant gris-brun, bien qu'il n'ait aucun lien avec la famille des chaméléonidés. Cette possibilité lui permet de se camoufler dans diverses situations : la coloration verte lui permet de se fondre dans la végétation tandis que la marron lui est utile sur les troncs d'arbres et dans l'ombre. Son ventre reste toujours blanc, peu importe les circonstances.

D'une manière générale Anolis carolinensis peut atteindre 22 centimètres de long, au maximum. À noter que les femelles sont souvent plus petites et mesurent environ 16cm. Ces lézards relativement fins pèsent environ 4g. Ils ont donc un corps élancé, couronné d'une tête plutôt triangulaire. Les mâles possèdent une particularité : un fanon gulaire (membrane de peau située sous le cou).

Communication et comportement social de l'anolis vert

L'anolis vert est d'une nature active et très curieuse. Ce lézard diurne adore explorer son environnement, qu'il connaît parfaitement. Il est rarement sur le sol, mais adore grimper sur les arbres ou les clôtures des jardins afin de surveiller son territoire.

Les mâles sont particulièrement territoriaux et n'hésitent pas à intimider, voire à se battre contre d'autres pour protéger leur zone. Si un compère masculin entre dans le territoire d'un autre, il sera poursuivi et chassé très rapidement. Le fanon gulaire joue ici un rôle important, tout comme dans les parades amoureuses : la peau de couleur rougeâtre se déploie. Et, cela intimide ou séduit. Ce comportement va souvent de pair avec des hochements de tête rapides.

Anolis carolinensis communique aussi sur ses états de stress. Ce sentiment est facilement reconnaissable chez cet iguanidé car il adopte un comportement léthargique tout en arborant sa couleur marron. Des cernes noires peuvent aussi apparaître.

anolis vert

La vie en captivité de l'anolis vert

L'anolis vert se retrouve fréquemment en terrarium, il est même souvent recommandé pour les débutants. Puisqu'il vit le jour et est très actif, il est facile à observer ce qui fait le bonheur des terrariophiles.

Il faut cependant prendre en compte plusieurs installations nécessaires à son bien-être. Anolis carolinensis est arboricole, il a donc besoin d'un terrarium d'une hauteur minimale de 60cm et une base de 45x45cm.

Originaire de zones plutôt tropicales, il a besoin d'un point de chaleur important (entre 33° et 35°) à l'aide d'une lampe chauffante. Ce point doit être accessible, par exemple sur une branche en hauteur. Cela permettra d'avoir, autour de ce point, une température moyenne de 27°. L'anolis vert pourra aussi profiter d'une zone un peu plus fraîche dans des endroits de son habitation plus éloignés du point de chauffe. Il est possible de faire un peu baisser la température pour la nuit, autour des 20°.

Il est aussi nécessaire d'avoir un fort taux d'humidité, entre 60% et 80%. Il faut pour cela placer un bol d'eau sous la lampe et vaporiser de l'eau quotidiennement dans le terrarium. La vaporisation permettra à l'anolis vert de boire : il préfère s'hydrater en léchant les gouttelettes qui se seront déposées sur les feuilles plutôt que dans un bol.

Il est souvent déconseillé de manipuler cet iguanidé : il est très fragile. Bien qu'il puisse, comme les autres lézards, détacher sa queue; ses pattes et orteils peuvent très vite se fracturer s'il est enlevé d'une branche trop brusquement.

Alimentation du lézard anolis vert

Il est insectivore, il adore chasser les petits insectes, tels que les grillons domestiques qui sont souvent le choix le plus simple pour les nourrir. Il faut tout de même varier les repas avec par exemple des vers cirés, des vers phœnix...

Il est nécessaire d'apporter, en supplément de ces repas, des vitamines et du calcium. L'anolis vert ou Anolis carolinensis est également adeptes des jus de fruits sucrés (abricot, pêche) en accompagnement de son repas.

Connectez-vous pour laisser un commentaire ou inscrivez-vous.

0 commentaire|0 commentaires