Le lézard des murailles

Publié par Julien le 13 avril 2020

Le Podarcis muralis, ou plus communément le lézard des murailles, est une espèce de sauriens.

Les sauriens font partie de la famille des Lacertidae, ils regroupent les lézards, les geckos léopards, les iguanes, les crocodiles et les caméléons. Souvent confondus avec les geckos, le lézard des murailles est le plus souvent rencontré en Europe, notamment en Suisse et en France.

Grimpeur dans l'âme, ce petit lézard affectionne particulièrement escalader les vieux murs, les rochers et les tas de pierres. Ses talents de grimpeur lui viennent de ses pattes auxquelles se trouvent de longs doigts qui l'aident à s'accrocher.

Espèce très urbaine, il est fréquent de le croiser autour des maisons. Il mesure au maximum 20 cm de long, la plupart du temps la femelle est plus petite que le mâle.

Afin d'échapper à ses prédateurs, sa principale arme de défense est sa queue. Elle se casse facilement, tombe et continue de bouger, lui permettant d'attirer l'attention de son prédateur et de s'enfuir. Sa queue repousse progressivement et sans écailles mais seulement une fois. Ses écailles et sa couleur sont très variables selon les spécimens.

Tout savoir sur le lézard des murailles

La nourriture du lézard des murailles

Le lézard des murailles se nourrit principalement d’insectes et d’araignées. Des insectes tels que papillons, chenilles, teignes, criquets, grillons, vers de terre, mouches, pucerons ou encore vers de farine.

C'est un grand chasseur, il reste immobile avant d'attaquer sa proie mais fuit dès qu'il perçoit un mouvement brusque.

Reproduction du lézard des murailles

La reproduction du lézard à lieu au printemps. Le mâle et la femelle s'accouplent puis la femelle pond ses œufs qu'elle laisse incuber durant plusieurs semaines. L'enjeu de cette phase est de les garder en sécurité afin qu'ils ne soient pas mangés par les prédateurs. Ils vont ensuite éclore lors de la période estivale, les petits devront faire preuve de vigilance pour survivre et éviter la route de leurs prédateurs. La femelle peut pondre jusqu'à trois fois par an.

le lézard des murailles

Le lézard des murailles en captivité

Détenir un lézard des murailles en captivité est interdit, c'est une espèce protégée. Il ne doit être retenu en captivité que temporairement ou pour des raisons justifiées. Cependant si vous trouvez un lézard blessé ou en danger vous pouvez lui porter secours et le recueillir le temps de l'amener chez un professionnel compétent.

Si vous souhaitez l'observer de plus près tout en respectant l'interdiction de captivité, vous pouvez lui aménager un coin confortable dans votre jardin.

Le lézard des murailles en terrarium

Sa captivité étant interdite, donc vous ne pourrez pas aménager un terrarium pour un lézard des murailles. Mais vous pourrez lui aménager un habitat dans un coin de votre jardin. Il est une proie facile pour les chats et les oiseaux, lui aménager un coin de tranquillité avec de la nourriture peut lui être d'une grande aide.

Le lézard étant un adepte du soleil, préférez un endroit ensoleillé pour y placer sa nourriture. Toutefois ne la mettez pas en plein milieu de votre jardin, il serait trop exposé aux prédateurs et ne se sentirait pas en sécurité. Préférez un endroit où il pourra facilement se cacher, idéalement à proximité de buissons, de murets ou de votre maison. Il a également besoin d'eau, pensez à lui en remettre régulièrement dans un récipient peu profond afin d'éviter qu'il s'y noie.

Vous pouvez également lui construire un abri, comme une cabane pour qu'il puisse s'y reposer en toute sécurité.

Armez-vous de patience pour les observer, approchez-vous en douceur et en silence. Vous pourrez ainsi découvrir le lézard des murailles de plus près.

Connectez-vous pour laisser un commentaire ou inscrivez-vous.

0 commentaire|0 commentaires