Horreur à Montélimar ! Un employé de voirie jette un chat encore vivant aux ordures !

Publié par Julie le 9 mai 2020

Il y a des images dont on se passerait bien ! Ce mardi 5 mai, un employé à la propreté exerçant dans les rues de Montélimar, a jugé bon de ramasser à la pelle un chat agonisant et de le jeter dans le conteneur du camion-poubelle qui le suivait !

Invité à réagir, son employeur, la société Veolia, a qualifié cet événement « d’acte maladroit ». Face à une telle cruauté, la fondation 30 millions d’amis a décidé de porter plainte pour maltraitance animale. Cette dernière souhaite en autres faire la lumière sur cette histoire et récupérer le corps de l’animal.

Montélimar ou l'enfer de ce pauvre chat!

Les faits se sont déroulés ce mardi entre 6h et 7h dans une rue de Montélimar. Un employé à la propreté de la société Veolia trouve un chat victime de spasmes au milieu de la chaussée. Les circonstances qui ont pu rendre le chat dans cet état nous sont inconnues.

C’est alors que l’employé s’approche de l’animal, le saisit avec sa pelle et le jette dans le conteneur comme il le ferait pour un sac à ordures ! Filmée par un riverain et publiée sur les réseaux sociaux, la scène a provoqué l’indignation chez les défenseurs de la cause animale.

La réaction de la société Veolia laisse perplexe !

Face à la vague de colère, les responsables de la société Veolia ont réagi de suite, qualifiant le geste « d’acte maladroit », « réalisé dans la précipitation » et « sans aucune intention de nuire à l’animal ». Une réaction qui ne peut que laisser perplexe tant la vidéo parle d’elle-même. Le corps du félin n’a d’ailleurs toujours pas été retrouvé ! Veolia tentera même de se justifier en déclarant que pendant cette période de confinement, « personne ne pouvait intervenir ».

Il n'en fallait pas plus pour faire sortir la fondation 30 millions d'amis sur le devant de la scène et s'exprimer sur le sujet. Par l'intermédiaire de leur juriste Audrey Noblet, il leur a été rappelé que l'article L211-2 du Code rural stipule que « Les animaux trouvés errants ou blessés sur la voie publique relèvent de la responsabilité de la mairie ».

Une plainte déposée pour maltraitance

Face à cet acte de cruauté, la fondation 30 millions d'amis a décidé de porter plainte pour maltraitance sur un animal et exige que ce dernier leur soit restitué. C'est une affaire qui n'a pas fini de faire grand bruit, car le maire de la ville Franck Reynier a également décidé que « la collectivité allait déposer plainte en son nom ».

Les enregistrements vidéo leur ont été mis à disposition à titre de preuves. Pour rappel le Code pénal prévoit des peines allant jusqu'à 30000 € d'amendes et 2 ans d’emprisonnement en cas de condamnation pour maltraitance animale.

Voir la vidéo filmée à l'aide d'un drône

Vous devriez aimer aussi

Connectez-vous pour laisser un commentaire ou inscrivez-vous.

0 commentaire|0 commentaires