La calicivirose féline

Publié par Julie le 11 mai 2020

La calicivirose féline est une maladie des chats très redoutée. En effet, elle va s’accompagner de nombreux symptômes différents qui vont être très désagréables pour l’animal.

Dans cet article, nous vous proposons d’en découvrir plus sur la calicivirose féline qui fait partie des maladies les plus fréquentes comme la rhinotrachéite féline.

Tout savoir sur la calicivirose féline

Qu’est-ce que la calicivirose du chat ?

La calicivirose féline est une maladie fréquente qui va toucher les voies respiratoires du chat ainsi que la bouche. Cette maladie est due au virus calicivirus. Ce virus est notamment très connu car c’est un agent du coryza.

D’origine virale, cette maladie est très contagieuse. En effet, la transmission se fait par contact direct ou indirect dans l’environnement de l’animal.

Les vêtements, les chaussures et le matériel peuvent être porteurs de la maladie. Cette maladie est excrétée dans les sécrétions nasales du chat, mais également dans les sécrétions orales et oculaires des félins. Il est important d’agir rapidement car cette maladie peut être douloureuse et gênante pour le chat.

Les symptômes de la calicivirose féline

Différents symptômes peuvent faire leu apparition si votre chat est victime de la calicivirose des chats. En effet, il peut notamment présenter une fièvre qui ne dépasse généralement pas 40 °C. Votre animal peut également être victime d’écoulements naseaux, de conjonctivite ou encore d’éternuments.

Un autre symptôme peut aussi faire son apparition, la stomatite. Cependant, ce dernier s’avère douloureux et dangereux, car il empêche notamment l’animal de se nourrir correctement. Il est donc important de conduire rapidement votre chat chez le vétérinaire à l’apparition de ces symptômes.

calicivirose du chat

Le traitement de la calicivirose féline

Avant de procéder à un quelconque traitement, le vétérinaire va notamment devoir poser son diagnostic. Ce dernier n’est d’ailleurs pas facile à poser face aux symptômes qui se présentent. En effet, cette maladie peut rapidement être associée à une pneumonie secondaire et parfois même à des troubles articulaires et cardiaques. Au départ, la maladie va être confondue avec un coryza qui a du mal à guérir.

Une fois que le diagnostic est réalisé par le professionnel de la santé, il est alors nécessaire de mettre en place un traitement pour guérir votre chat. Cependant, il n’existe pas aujourd’hui de traitement efficace qui puisse lutter contre ce virus.

Le vétérinaire va donc avoir recours aux antibiotiques pour lutter contre les bactéries. Il peut également prescrire de la cortisone à votre chat pour venir à bout de cette calicivirose féline. Cela permettra à la fois de le soulager de l’inflammation et des douleurs gingivales. Dans les cas les plus graves, l’interféron peut aussi être utilisé pour soigner votre chat et surtout le soulager face à ces symptômes douloureux.

La prévention de la calicivirose féline

Afin que votre chat ne soit pas contaminé par la calicivirose du chat, il ne doit pas entrer en contact avec des congénères infectés. Cela peut être assez compliqué si votre chat sort à l’extérieur.

Cependant, si votre chat est infecté, il est nécessaire de le mettre en quarantaine et de ne surtout pas le laisser entrer en contact avec des chatons âgés de moins de 3 mois. Les chattes gestantes doivent également être mises à l’écart d’un chat infesté.

Dans tous les cas, si votre chat est infecté par la calicivirose féline, vous devrez notamment prendre le temps de tout désinfecter correctement. Nous vous recommandons notamment de tout bien nettoyer à l’eau de javel qui est un désinfectant puissant. Vous pouvez, bien évidemment, vacciner votre chat contre celle maladie.

Cela ne vous assure pas qu’il ne sera pas infecté, mais l’infection pourrait alors être moins virulente. Sachez que cette vaccination est tout de même fortement recommandée dans les protocoles de vaccination féline.

Vous devriez aimer aussi

Connectez-vous pour laisser un commentaire ou inscrivez-vous.

0 commentaire|0 commentaires