Les chenilles procéssionnaires sont un danger pour votre chien et chat

Publié par Julie le 2 avril 2020

Les chenilles processionnaires sont des larves de papillons de nuits. Les oeufs des femelles papillons sont pondus dans les arbres et souvent dans les pins qui possèdent des épines capables de retenir les grappes. Leur nom de "processionnaire" leur vient de leur façon, alors à l'état de chenilles, de se déplacer en file indienne, les unes derrière les autres comme dans une procession.

Dans une certaine période de leur vie, les poils de ces petits animaux sont particulièrement urticants et peuvent présenter des risques pour l'homme mais aussi pour les animaux domestiques comme les chiens et les chats.

C'est au printemps, alors qu'elles descendent de l'arbre pour trouver l'endroit où elles entreront en état de chrysalide qu'elles sont plus particulièrement actives et que, par conséquent, elles représentent un véritable danger.

Les chenilles procéssionnaires sont un réel danger pour votre animal de compagnie

Quels dangers pour votre chien ou votre chat ?

Les chenilles processionnaires se déplacent sur le sol et votre chien, qui est habitué à renifler et à manger tout ce qu'il trouve est principalement exposé. De même que votre chat qui, par son instinct de prédateur, va s'en prendre à chaque être vivant qui bouge et qui se trouve à sa portée.

L'"attaque" provoquée par ces chenilles pour se défendre peut déclencher chez votre animal des chocs allergiques graves qui sont susceptibles de gêner sa capacité respiratoire et provoquer jusqu'à son décès.

Du fait que votre animal domestique cherche à se lécher pour tenter de se débarrasser de ces démangeaisons va provoquer une inflammation importante et, éventuellement, une infection. Cet état de l'intérieur de la gueule de votre compagnon peut conduire à la nécrose de la langue qui devra, dans certains cas, être amputée.

danger avec les chenilles procéssionnaires

Quels sont les symptômes qui doivent vous alerter ?

Pendant cette période de la vie des chenilles, elles possèdent alors des propriétés très urticantes et venimeuses. Si votre chat ou chien se retrouve piqué par elles, il peut être en proie à de terribles irritations pouvant provoquer des oedèmes, des brûlures atteignant également l'intérieur de la gueule et la langue par l'effet de salivation.

Si vous constatez chez votre chien ou votre chat une forte salivation ou des gestes inhabituels de frottement de sa gueule avec ses pattes, il faut immédiatement vous alerter et le conduire chez votre vétérinaire pour lui apporter les soins nécessaires rapidement.

Les traitements contre les réactions dues aux chenilles processionnaires

Votre vétérinaire est le seul professionnel qui peut venir en aide à votre animal. En effet, il n'existe pas de traitement à proprement dit. Pour débarrasser le chien ou le chat des poils urticants des chenilles, il devra procéder à un nettoyage précis et méticuleux des zones concernées et, en particulier, la gueule, les oreilles et les yeux.

En fonction de l'état plus ou moins préoccupant de votre animal, il se verra prescrire des anti-inflammatoires, des antibiotiques ou même des anti-histaminiques si le vétérinaire suspecte une réaction allergique. Il serait imprudent de vouloir procéder vous même aux soins de votre compagnon à quatre pattes car les poils des chenilles processionnaires gardent leur pouvoir urticant et venimeux même après avoir été ôtés de votre chien ou votre chat. Ce qui risquerait de vous contaminer également si vous agissez sans posséder les connaissances requises.

Le meilleur moyen de protéger votre animal est de prévenir sa rencontre avec des éventuelles chenilles processionnaires en évitant de le promener dans des endroits propices comme autour des pins. Soyez donc vigilants et veillez à éloigner votre animal de toute présence de ces petites chenilles à l'apparence inoffensive.

Vous devriez aimer aussi

Connectez-vous pour laisser un commentaire ou inscrivez-vous.

0 commentaire|0 commentaires