Mon premier serpent : lequel choisir en particulier ?

Publié par Julie le 23 avril 2021

Dans la famille nouveaux animaux de compagnie, je demande le serpent ! Loin des traditionnels chien ou chat, des espèces exotiques – ou plus locales – ont investi notre existence et notre salon. Furets, poissons, oiseaux ou tortues ont détrôné, dans le cœur de quelques passionnés, le labrador ou le chat de gouttière.

Et les serpents ont une place à part dans cette catégorie : honnis par la plupart des gens, ils sont devenus pour les herpétologues amateurs une mascotte. Mais attention, élever un serpent requiert le respect de nombreuses règles.

Comment choisir son premier serpent

Quel serpent choisir pour la maison ?

Acheter un premier serpent et en faire son animal de compagnie n’a donc rien d’anodin. C’est un projet qu’il convient de mûrir intellectuellement… et d’anticiper en pratique. Il est bien plus simple de recueillir un chat errant, qui a déjà une bonne autonomie, que d’installer dans sa maison, ou son appartement, un serpent. Alors, première chose, quels serpents se prêtent le plus aisément à l’élevage à domicile ?

Bien entendu, pour débuter, il est indispensable d’aller vers des serpents non venimeux, et qui sont susceptibles de se plaire dans des espaces confinés.

Les espèces les plus prisées sont donc les suivantes :

  • Serpent laitier ou faux corail de Campbell (Lampropeltis Triangulum, milk snake)
  • Serpent roi (Lampropeltis getulus, king snake)
  • Serpent des blés (Pantherophis guttatus, corn snake)
  • Python royal (Python regius, Ball Python)
  • Python de Children (Antaresia childreni, children's python)
  • Python tacheté (Antaresia maculosa, spotted python)
  • Python de Bredl ou python tapis du centre (Morelia bredli, Morelia spilota)
  • Boa constricteur (Boa constrictor)

Ces serpents sont les plus populaires que vous pourrez acheter sur reptiligne.fr, ils ont chacun leurs spécifiés, dont vous devez tenir compte avant d’envisager d’en acquérir un. D’autres serpents sont commercialisés en France, comme le serpent faux corail (Lampropeltis alterna), le boa terrestre de Nouvelle Guinée (Candoia aspera), le serpent volant (Chrysopelea paradisi paradisi) etc.

bien choisir son premier serpent

Chacun ses exigences pour l'achat d'un premier serpent

Les critères à prendre en compte

Avant de vous décider pour une espèce plutôt qu’une autre, quelques critères peuvent orienter votre choix :

  • La taille du serpent adulte : entre un boa constricteur qui peut atteindre quatre mètres de long, et un serpent laitier, qui ne dépassera pas les 2 mètres, la morphologie d’un serpent peut varier grandement, et consécutivement la taille de son terrarium
  • La longévité : comme tout animal de compagnie, un serpent vous engage pendant de nombreuses années. Tous les serpents n’ont pas la même espérance de vie
  • Le tempérament : là encore, comme il existe des races de chiens aux comportements très variables, certains serpents sont assez dociles d’autres, en raison de leur caractère assez actif voir agressif, demandent plus de sang-froid, si l’on peut dire
  • Le comportement au quotidien : nocturne ? diurne ? crépusculaire ? Un serpent peut se réveiller en soirée et être actif la nuit. Ou au contraire avoir une activité importante en journée. De même que des espèces sont arboricoles, d’autres terrestres ou d’autres enfin fouisseuses
  • Le régime alimentaire : un serpent ne doit en général pas être nourri quotidiennement. Mais vous devez avoir une bonne idée de ce qu’il ingurgite, en termes de volume. La plupart des serpents sont nourris avec des proies mortes

Le caractère de votre futur serpent

  • Serpent laitier ou faux corail de Campbell : c’est un serpent diurne assez docile, donc d’un tempérament plutôt sociable. Il est d’une taille moyenne (50 à 150 cm). Lui-même prédateur de serpent dans la nature, il peut être nourri avec des rongeurs morts. Il vit jusqu’à 12 ans.
  • Serpent roi : lui aussi ne présente pas de problème à la manipulation manuelle. Sa taille varie de 100 à 160 cm. Comme le précédent, il est connu pour chasser d’autres serpents à l’état sauvage (dont les crotales), et vous pourrez le nourrir de cadavres de rongeurs. Compte-tenu de son caractère endémique dans des régions chaudes (Californie, Mexique), il doit être acclimaté dans un environnement chauffé. Il vit 12 à 15 ans.
  • Serpent des blés : c’est une espèce également diurne, assez placide, dont la taille est de 75 à 120 cm. Son espérance de vie en captivité peut atteindre 20 ans. C’est un prédateur qui étouffe ses proies à l’état sauvage : il se nourrit principalement de petits rongeurs, qu’il avale et digère lentement.
  • Python royal : c’est un serpent constricteur, de petite taille (120 cm) nocturne, dont la longévité peut aller jusqu’à 20 ans, avec des records à presque 40 ans. Plutôt docile, il se laisse en général manipuler aisément. Il se nourrit de souris ou de rats.
  • Python de Children : lui aussi est de taille assez modeste (100-110 cm). Il a des caractéristiques proches de celles du python royal.
  • Python tacheté : sa taille va de 75 à 100 cm et son espérance de vie peut atteindre 15 ans. Il a un tempérament assez docile.
  • Python de Bredl : sa taille peut dépasser deux mètres. Il est assez facile à manipuler.
  • Boa constricteur (Boa constrictor) : à nouveau, un serpent constricteur de grande taille, puisque certains spécimens atteignent les quatre mètres. Sa longévité va jusqu’à 20 and en captivité. Il réclame une hygrométrie assez élevée, et se nourrit de rongeurs ou de lagomorphes. Lui aussi se laisse en général aisément manipuler.

Les serpents commercialisés par des magasins spécialisés sont en général assez dociles, et donc plutôt aisés à manipuler.

L’acquéreur d’un premier serpent doit prévoir un terrarium adapté d’un point de vue taille, température et humidité. Et ne jamais oublier que l’achat d’un serpent vous engage pour de longues années.

Vous devriez aimer aussi

Connectez-vous pour laisser un commentaire ou inscrivez-vous.

0 commentaire|0 commentaires