Un homme condamné à Bordeaux pour la maltraitance et la mort de son chiot

Publié par Julien le 13 mai 2020

Le tribunal de Bordeaux a rendu son verdict en comparution immédiate ce lundi 11 mai. L’homme qui a tué son chiot la semaine dernière a écopé d’une lourde sentence.

L'histoire d'un homme condamné à Bordeaux pour la maltraitance et la mort de son chiot

Des conditions de vie déplorables

La semaine dernière, les Bordelais ont été scandalisés par la maltraitance d’un chiot âgé de 5 mois. Celui-ci vivait sur un petit balcon au milieu de ses excréments et servait de souffre-douleur à son bourreau. Le propriétaire vivait chez un ancien SDF qui est placé sous curatelle. Il est décrit comme étant un « marginal ». Lui aussi a été victime du bourreau puisqu’il a essuyé sa violence et ses brimades quotidiennement.

Le bourreau est un récidiviste qui a déjà été condamné en 2016 à Dijon pour des faits similaires sur le chien d’une autre personne. Il ne s’est pas arrêté aux animaux puisqu’il a également été condamné pour « violences sur personne vulnérable en état d’ivresse ». Alors qu’il contestait les faits, le tribunal de Bordeaux a été intraitable : il écope de 18 mois de prison ferme pour « actes de cruauté ». Rappelons-le, les animaux sont protégés par le Code civil depuis 2015. Ils sont décrits comme étant des « êtres vivants doués de sensibilité ».

Une interdiction de détenir un animal de compagnie

La personne qui hébergeait l’homme et le chien a pu témoigner. Il en avait assez de voir le chiot essuyer des coups tout au long de la journée. Le chiot était déjà relativement fragile puisque les coups l’ont déjà conduit sur une table d’opération en mars.

Selon le parquet de Bordeaux, ce sont les voisins qui ont alerté les autorités après avoir entendu les hurlements de douleurs du chiot. La police, qui s’est précipitée sur les lieux, n’a pu que constater l’ivresse du bourreau. Le chiot a immédiatement été pris en charge par une clinique vétérinaire. Malheureusement, il a été victime d’une hémorragie et il est décédé. L’homme a désormais l’interdiction de posséder un animal toute sa vie.

Vous devriez aimer aussi

Connectez-vous pour laisser un commentaire ou inscrivez-vous.

0 commentaire|0 commentaires